Philippe Setbon – L’Apocalypse selon Fred

À force d’écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver… Depuis des années, Fred croit à l’apocalypse, à la grande catastrophe qui mettra un point final à l’histoire de l’humanité. Il est même convaincu qu’elle aura lieu de son vivant. Il espère seulement qu’elle ne tardera pas trop, afin d’en jouir en pleine possession de ses moyens. Mais c’est une apocalypse plus sournoise qui advient. En douce. Sans faire de bruit. Fred a cinquante ans. Il a écrit de nombreux romans policiers, des scénarios. Il a même connu son heure de gloire et gagné beaucoup d’argent. Aujourd’hui, il traverse une véritable crise d’identité. Pour la première fois, il est en panne sèche. Il ne désire plus rien. Il est seul, abandonné de tous. Sans femme, sans ami, sans avenir. C’est dans le passé, un soir de beuverie, qu’il décide d’aller chercher le salut. Un simple coup de fil à son meilleur copain d’avant, qu’il n’a pas revu depuis trente ans. Et qui va faire de sa vie un enfer. Ou plutôt un autre genre d’enfer…

Présentation de l’auteur

8 réponses à Philippe Setbon – L’Apocalypse selon Fred

  1. monique M. dit :

    Ca commence avec l’illustration de la page de couverture.. « crime d’auteur ».. vraiment comment dire.. Originale. Et puis c’est parti pour trois histoires dans des mondes parallèles avec des personnages récurrents avec le narrateur mais qui ne joueront pas les mêmes rôles. Un mauvais génie qui s’appelle Ange, le copain d’avant qu’il ne faudrait jamais jamais retrouver. Un genre d’ange noir tueur puis gardien (par accident de parcours de lecture) qui se nomme jean-Pierre. Il y a aussi une vampire.. Wilhelmine la reine du nettoyage par le vide du rêve réalisé. Il y a comme un parfum d’inachevé qui poursuit le narrateur et puis « cette nuit à Samarkand ».
    La vie rêvée dévore et démange les personnages qui découvrent l’oeuvre et la vie du narrrateur. Même si on apprécie les histoires simples avec un début un milieu et une fin on peut s’embarquer avec plaisir dans cette histoire à vivre et à dormir debout juste pour savoir où elle va nous mener.. Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris mais j’ai aimé ça. Dans le même genre qu’est-ce que c’est que cet OVNI et par quel bout y prendre, le film génial Mulholland drive m’avait fait le même effet bizarre. Faut que P. Setbon continue d’écrire des horreurs..

  2. Delphine H. dit :

    Quel bouquin !!! J’ai adoré me laisser perdre dans les personnages et dans les différentes vies et aventures. Je suis d’accord avec Monique M. sur la comparaison avec le film Mulholland drive de David Lynch, c’est exactement ça. Je trouve également que le livre est très bien écrit avec beaucoup de suspense. Les 550 pages ne sont pas un frein, on les avalent avec beaucoup de plaisir ! Encore bravo pour l’auteur.

  3. fgarnier dit :

    Les amateurs de vertiges littéraires trouveront leur bonheur dans ce roman ! Mêlant les genres, brouillant les pistes, rebattant les cartes, l’auteur s’applique à perdre le lecteur dans un labyrinthe narratif ou l’humour n’est jamais oublié. Toujours brillant, jamais pesant : se déguste d’une seule traite !

  4. lang dit :

    Je partage les opinions des 3 lecteurs. Bravo à Monique pour sa critique bien tournée ainsi que celle de François.
    J’ai eu beaucoup de plaisir à lire la partie I et la partie II. Un petit bémol pour la partie III, au cours de laquelle je me suis un peu lassée. Lectrice fatiguée ? Philippe Setbon est sans doute allé trop loin dans son délire ou bien c’est Fred qui a disjoncté ?

  5. Clementine dit :

    Ce genre d’histoire n ‘est pas ce que je lis habituellement et pourtant ….. je m’y suis laissée prendre et j ‘ai beaucoup aimé.

  6. Comité de lecture Lamotte-Beuvron dit :

    Roman énigmatique, labyrinthique, sanglant mais humoristique et construit à la manière des poupées russes. Rêve, réalité, délire éthylique, tout se mêle, puis les récits s’inversent, s’imbriquent et enfin se répondent.

  7. M-A dit :

    Je suis du même avis que Lang. J’ai adoré les deux premières parties mais je me suis complétement perdue dans la dernière, à n’en plus rien comprendre ! Si quelqu’un a une petite explication…

    Ceci est un commentaire à vif, je viens tout juste de reposer le livre. Mais il se pourrait qu’une deuxième lecture de la partie III me soit utile.

  8. dom dit :

    je me suis laissée glisser le long des pages d’abord surprise, puis étonnée, mais tout de même déconcertée par la dernière partie …
    Drôle de voyage que nous impose l’auteur, à chaque moment on essaie de comprendre pourquoi ou comment, on interprète, on imagine des explications rationnelles … et on se laisse emmener, avec humour et inquiétude, dans une direction qui dépasse notre imagination…abracadabrant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>