Jacques Jouet – La seule fois de l’amour

Ce court roman (qui n’est pas un roman oulipien, hormis peut-être ce sujet d’un « projet de vie »), est celui d’une figure de femme, aujourd’hui, ni pudibonde, ni romantique, plutôt simplement décidée.

Victoire a un projet, qui est un projet de vie, qui est un projet de vie amoureuse : elle connaîtra dans sa vie un amour et un seul, ni plus ni moins. Avec cet amour, elle fera l’amour une fois et une seule.

Rien ne dit que Victoire réussira son projet.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Jacques Jouet – La seule fois de l’amour

  1. CLEMENTINE _41600 dit :

    Intrigue bien construite avec une certaine morale : vouloir programmer sa vie vous reserve bien des surprises. La vie ne se programme pas , ce n ‘est pas un long fleuve tranquille . Néanmoins , je n ‘ai guere été passionnée par cette recherche de la perfection du mâle fécondeur .

  2. François Garnier dit :

    Ce court roman possède un charme étrange. L’écriture est y ciselée, précise, inventive et intemporelle avec cette pointe d’ironie et de fraicheur qui pourrait faire de l’auteur un lointain héritier de Diderot ou de Rétif de la Bretonne. Car le propos est foncièrement moral et, un peu, immoral. Victoire étire à l’infini le temps de « l’avant », semant derrière elle échecs et refus comme autant de trophées pour prix de sa totale liberté. Et de sa solitude.

  3. vv dit :

    J’ai adoré !! c’est le premier roman de la sélection que je lis et là, je me rends compte que ça va être difficile de faire mieux maintenant…
    L’intrigue : Victoire, une jeune femme de notre temps, veut laisser sa marque dans l’Histoire de l’amour. Pour cela, elle a un projet : un seul amour & une seule fois. Et c’est cette quête de l’amour unique mais parfait que nous raconte le narrateur (un des ex-prétendants de Victoire !) à la façon d’une fable. Et dès le début, j’ai été happée par cette histoire où tout est en décalage : on parle d’amour avec des statistiques & des graphiques, de tendresse avec ironie & mots savants. Les codes de l’amour/du couple en prennent un vilain coup mais en même temps c’est tellement amusant. Et puis le rythme, la poésie du texte, les nombreux jeux de mots et l’humour toujours présent m’ont totalement charmée, si bien qu’il m’a fallu que quelques heures pour avoir la réponse à ma question : mais comment ils (Victoire et l’auteur) vont pouvoir se sortir de ce projet idéaliste ?
    Je vais le relire je crois, histoire de me faire patienter en attendant de rencontrer l’auteur !

  4. Michel C. dit :

    Belle écriture agrémentée d’ironie, vive, agréable à lire, la forme est séduisante.
    Pour le fond……ce projet de vie, cette quête de l’amour unique m’ont laissé au début dubitatif, puis au fil des pages, agacé, lassé et pour finir totalement indifférent au destin de l’héroïne.
    Prénom Victoire! Jacques JOUET a le sens de l’humour!

  5. jacqueline MARRET dit :

    Je n’ai rien aimé dans ce livre, ni le fond – fantasme d’homme ? – ni l’écriture, trop sophistiquée pour un récit finalement assez ennuyeux.

  6. lang christine dit :

    Comme Jacqueline, je n’ai pas aimé le livre de Jacques Jouet. Mon commentaire sera court :
    Drôle de sujet pour un roman…

  7. Frédérique dit :

    Livre inconsistant. Victoire a besoin d’aide
    Une recherche du MALE qui fini en eau de boudin.
    Dommage, le sujet aurait mérité autre chose.

  8. Billevesées - Comité de lecture de St Laurent dit :

    Pourquoi pas ?
    C’est peut-être une vision ultra romantique de l’amour ?
    C’est juste agaçant !
    Une belle plume qui s’égare !

  9. Comité de lecture MONTOIRE dit :

    Réactions des membres du comité: « Titre trompeur », « Ennuyant », « Dommage ».

  10. Michel P. dit :

    140 pages ponctuées de phrases parfois incompréhensibles.
    On aurait envie de dire : « Tout ça pour ça ? »
    Je ne suis pas du tout rentré dans le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>