Raphaëlle Riol – Amazones

amazonesxFin d’été au Repos-fleuri, une maison de retraite où de vieilles dames survivent à leurs époux défunts. Parmi elles, Alphonsine, 89 ans, assise par hasard à côté d’Alice, 30 ans, une jeune femme venue rendre visite à sa grand-mère.

Contre toute attente, la vieille et la jeune se découvrent quelques points communs inattendus, dont le refus de la résignation et le sens de la révolte. Deux femmes qui aiment cultiver le féminin singulier et la ligne de fuite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Raphaëlle Riol – Amazones

  1. Jean-Claude M. à la bilbliothèque de Vineuil dit :

    Les mœurs ont, heureusement pour nous les hommes, pacifiquement évolué. Quand Penthésilée et ses farouches guerrières tuaient ou mutilaient les enfants mâles, leurs modernes descendantes, nouvelles Circé, se contentent de les transformer en cochons indécrottables.
    Raphaëlle Riol a trempé sa plume dans le vitriol et la gente masculine en prend pour son grade, mais tout cela nous est asséné avec tant de talent et d’humour âpre que tout lui est pardonné!

    • Marie-Claude C. dit :

      Evolué pacifiquement les moeurs ? Pour qui ? Excision et autres…

      Mais j’ai bien aimé ce duo improbable, ces deux femmes qui ne ménagent ni les autres, ni elles-mêmes, et leur « road-movie » audacieux et hasardeux.
      Mais notre société n’est pas tendre avec celles (et ceux) qui essaient des chemins de traverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>